Retour sur le Championnat de France SUP race

Written by jade paddle surf 44 on. Posted in Compétitions

Au départ de Morgat (LD 12’6)

 

Le week-end du 9 au 11 novembre 2012, le championnat de France SUP race se déroulait sur les plages de la Presqu’ile de Crozon, et l’élite du SUP français était présente, bien décidée à en découdre. Les sélectionneurs de la Fédération Français de Surf étaient sur place, tout comme à Anglet le week-end précédent (Championnats de France Surf et SUP surf). C’est à l’issue de ces deux dernier évènements de la saison qu’il faudra constituer une Equipe de France en vue des Championnats du Monde ISA, lesquels se tiendront au Pérou du 24 février au 2 mars 2013.

 Des adhérents de JPS44 étaient engagés dans la compétition. La fête promettait d’être belle et elle le fut.

 

Passage des premiers à la pointe de Pen’Hir

 

Le vendredi, une très longue distance était au programme, 30 km à parcourir (obligatoirement sur une planche de 14′). Le parcours était grandiose, malheureusement le vent ne joua pas avec les concurrents, leur imposant un redoutable effort de longue haleine. Nul doute que ni Vincent, ni Yves ne regrettèrent leur abstention, ils gardaient ainsi des forces intactes pour les courses suivantes. Si Eric Terrien (qui sera licencié « à la maison » par Jade Paddle Surf 44, à partir de 2013) termina en vainqueur après un effort de 3h21, beaucoup luttèrent bien plus de 4h.

 

Les vagues à l’arrivée du downwind

 

Cécile, Joelle, Lucas, Hervé et Vanessa s’alignaient seulement sur l’épreuve downwind de 17km du samedi lorsque les planches de 12’6 entraient dans la ronde ! La course « downwind » allie l’exigence d’un sport d’endurance avec l’essence même du surf : la glisse . Dans le Get Up Sup Mag n°8, un article au sujet de l’exercice downwind est ainsi conclu : « Un downwind, même s’il y a des parties de surf, reste très physique, les images des catalogues sont parfois trompeuses ». Cécile, forte de sa récente expérience californienne remporte une bonne 6ème place tandis que Vanessa, termine son premier championnat de France au mental, laissant quelques hommes derrière au classement général. En compagnie de Joelle, il ne fait aucun doute que les filles du club ne manqueront pas les occasions qui se présenteront afin de partager le plaisir de jouer toujours mieux dans les bumps levés par la mer et le vent.

Lucas et Hervé participaient eux aussi à leur premier Championnat. Pour Hervé, qui navigue principalement sur eau plate, la haute mer fut une expérience. Pour Lucas, qui termine seulement 15mn derrière Vincent, la performance est remarquable, malgré une relative déception. Dans cet exercice, l’expérience est un atout, elle ne fera que grandir au fil du temps.

 

A Goulien, les vagues entrent et se succèdent

 

Vincent et Yves après leur bonne course downwind (respectivement 7ème et 9ème sur plus de 80 partants) s’alignèrent sur la mémorable beach-race de la plage du dimanche. Sur la plage de Goulien, les vagues rentraient bien. Le spectacle était au rendez-vous et  Vincent raconte ici. 

 

Finale homme Bic One Design

 

Avant de conclure, un coup de projecteur sur Antoine, Nicolas et Yann qui participèrent à l’épreuve Bic One Design organisée en marge du championnat. Les jours de novembre étant très courts, cette épreuve ne bénéficia pas de tout l’éclairage qu’elle méritait. Le concept est prometteur et pourrait dans l’avenir s’imposer comme un format particulier du SUP racing.

 

 In fine, après cet événement et plus globalement après cette saison, le SUP race semble s’ancrer définitivement dans la culture surf. Si l’apprentissage technique est indispensable, si l’expérience doit dans une certaine mesure s’acquérir sur eau plate, c’est bel et bien en mer, poussé par le vent et les vagues que la discipline exprime tout le potentiel des athlètes.  

 

Des images du Championnat sont en ligne ici