Notre histoire

L’idée d’une association s’est imposée en même temps que l’idée d’organiser une compétition de SUP race. Afin de lui donner l’envergure escomptée, il fallait demander une affiliation à la Fédération Française de Surf. Jade Paddle Surf 44 commença sa gestation. Toute jeune en apparence, l’Association possèdait en réalité une histoire beaucoup plus ancienne, l’histoire d’une bande de copains attachée à la plage du Cormier, à la Plaine-sur-Mer, en Loire-Atlantique Il faut remonter plus de trente ans en arrière.

 

Le port du Cormier n’était pas encore déserté par les pêcheurs et des bateaux aux couleurs vives y dormaient entre deux marées. (Le bateau de la photo s’appelait “La Girasse”, il appartenait à Joseph Foucher, il a fini sa vie à Fromentine, coulé. Au fond, on aperçoit “‘L’Angelus-Priou-Joseph”) Sur la plage, en été, les dériveurs étaient à la fête, ils encombraient le sable, ils embarquaient petits et grands dans une ronde incessante qu’aucun chenal ne limitait. Des bambins faisaient leurs premiers pas, ils se nommaient Nicolas, Yann, Vincent, Antoine, Arnaud, Mathieu, Axel, Eric ou Sylvain et se côtoyaient en s’ignorant. Leurs parents s’essayaient sur un nouvel engin de plage qui allait petit à petit détrôner les dériveurs : la planche à voile.   Quinze ans plus tard, les bambins devenus adolescents avaient abandonné l’Optimist.   Ils avaient essayé le skimboard à marée basse, le morey dans le shore-break, le windsurf dès que possible, le ski nautique, le wake-board et tout les jouets qu’ils avaient pu rencontrer. Sur la plage du Cormier, ils avaient fondé leur première association “Les Amis du club Bleu” dans le local de l’ancien « Club Bleu ». Ce n’était rien de plus qu’une occupation estivale, presque ludique. Les journées de vacances s’étiraient, ils passaient des heures sur l’eau et le soir venu, ils scrutaient l’horizon pour prévoir les sessions du lendemain. Depuis peu, quelques surfeurs apparaissaient dans la région. Alors les jours sans vent, en vélo, à travers les chemins de terre, les copains partaient sur les vagues de la côte sauvage ou des dunes.   C’est alors qu’un nouveau venu s’installa dans leur environnement. Diplômé, il enseignait la voile aux enfants des colonies, mettant de la couleur, à l’année, sur la petite plage du fond de la baie. Son entreprise prit assez rapidemment de l’essor. Une école de Voile et de Kite ouvrit officiellement sur l’emplacement du mythique “Club Bleu”. En 2007, les copains de la plage trouvèrent naturellement leur place dans le bureau d’une association attachée à cette école. Président, trésorier, secrétaire, webmaster, ils allaient toujours sur l’eau, se retrouvaient avec plaisir, vivaient à mille à l’heure comme on le fait à leur âge. Faute de projets les concernant, embarqués dans leurs aventures de vie, ils se laissèrent distancer par le bénévolat associatif dès 2009.     C’était sans compter sur l’arrivée nouvelle d’un sport ancien, le Stand Up Paddle (SUP). Dans la bande, l’un des potes n’était autre que Eric Terrien, un de ceux qui avait voyagé sur de lointains océans, il revenait parfois avec ses planches et ses pagaies sur les plages du Cormier et de la Côte de Jade. Il faut bien dire que dans ce coin perdu, beaucoup ont su un peu avant les autres ce qu’était le SUP. Ils étaient tout désignés pour faire découvrir la discipline, pour partager quelques spots, quelques sessions et aussi pour organiser les premières compétitions jamais organisées dans la région.  

Riche de cette histoire,

L’association Jade Paddle Surf 44 est officiellement née en 2012